INSTALLATIONS

Les Bulles, l’air et le vent

Les bulles naissent et meurent.
Leur vie est éphémère.
Fugitives, visibles, invisibles.
Naturelles ou volontaires, faites de gaz ou d’air, elles s’échappent, apparaissent, disparaissent en dessous, au-dessus
de l’eau, sur la terre, dans les airs.
Fluides, toujours en mouvement, concentrées, dispersées, fraîches,
elles explosent silencieuses ou sonores.
Se multiplient, prennent des formes différentes, se teintent des couleurs de l’arc-en-ciel.
Transparentes, mobiles, légères et lourdes, elles flottent au gré des vents, des flux et des reflux.
Elles se déplacent, serpentent, se balancent, tourbillonnent.
Elles brillent, captent la lumière, s’élèvent en chapelet, s’accouplent, se collent, se décollent
solitaires, prêtes à éclore. Elles sont uniques, leur présence est immédiate mais ne dure pas.
Objet insaisissable, à la fois improbable et tangible.
Symbole de l’émerveillement, de l’effervescence.
Elles sont une affirmation d’optimisme, de gaieté.
Fragiles, enjouées, charmeuses.
Elles rapprochent le ciel et la terre, sereines et majestueuses